Début des travaux place bir-hakeim

Publié le Publié dans Divers

 

Dans le quartier sud-gare, la place Bir-Hakeim méritait un coup de neuf. Elle changera de physionomie dans quelques temps grâce au budget participatif saison 2 et aux habitants de l’endroit. Elle sera plus verte, plus conviviale, plus sécurisée, plus agréable, ont promis les élus rennais lors du dernier conseil municipal.

“Les objectifs de ce projet sont d’ouvrir cette place, d’y recréer de la lumière et des espaces de convivialité, explique Daniel Guillotin, conseiller municipal dans les colonnes du journal de la ville.  Estimé à 520 000 euros, le programme prévoit l’aménagement d’espaces de verdure et de jeux, d’une zone à 30 km/h. Les travaux devraient être entamés dès l’automne prochain pour une durée de chantier de cinq mois.

“Les différents équipements proposés vont dans le sens d’une place plus attractive et animée”, précise Durval Guiguen, conseiller municipal de l’opposition. “Reste encore quelques points de vigilance : sera-t-elle plus verte ? Y aura-t-il un monument ? Dans cette opération, il ne faudra surtout pas couper le lien avec les habitants. Ce sont en effet souvent les mieux placés pour savoir comment faire vivre un endroit.”

Sur une surface de 6500 m2, la place Bir-Hakeim est située en plein marché Sainte-Thérèse. Elle est entourée de maisons en schiste pourpre datant de 1945, construites en pierres d’Ille-et-Vilaine et classées 3 étoiles au patrimoine local, annexé au Plan local d’urbanisme. On y trouve actuellement un terrain de foot , une aire de jeux pour enfants, un espace fitness (créé en 2013) et trois terrains de boule.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le quartier sud-gare, la place Bir-Hakeim méritait un coup de neuf. Elle changera de physionomie dans quelques temps grâce au budget participatif saison 2 et aux habitants de l’endroit. Elle sera plus verte, plus conviviale, plus sécurisée, plus agréable, ont promis les élus rennais lors du dernier conseil municipal.

“Les objectifs de ce projet sont d’ouvrir cette place, d’y recréer de la lumière et des espaces de convivialité, explique Daniel Guillotin, conseiller municipal dans les colonnes du journal de la ville.  Estimé à 520 000 euros, le programme prévoit l’aménagement d’espaces de verdure et de jeux, d’une zone à 30 km/h. Les travaux devraient être entamés dès l’automne prochain pour une durée de chantier de cinq mois.

“Les différents équipements proposés vont dans le sens d’une place plus attractive et animée”, précise Durval Guiguen, conseiller municipal de l’opposition. “Reste encore quelques points de vigilance : sera-t-elle plus verte ? Y aura-t-il un monument ? Dans cette opération, il ne faudra surtout pas couper le lien avec les habitants. Ce sont en effet souvent les mieux placés pour savoir comment faire vivre un endroit.”

Sur une surface de 6500 m2, la place Bir-Hakeim est située en plein marché Sainte-Thérèse. Elle est entourée de maisons en schiste pourpre datant de 1945, construites en pierres d’Ille-et-Vilaine et classées 3 étoiles au patrimoine local, annexé au Plan local d’urbanisme. On y trouve actuellement un terrain de foot , une aire de jeux pour enfants, un espace fitness (créé en 2013) et trois terrains de boule.

 

*Article autrement Rennes

                                                           

 

Entendant ce matin le son d’une tronçonneuse, quelques habitants du quartier de la place Bir Hakeim (Ste Thérèse, Sud Gare) se sont rendus sur ces lieux où s’élèvent de grands platanes et où se trouve la Maison de Quartier de la Binquenais. Effrayés par un ruban de chantier “interdit de stationner”, entourant les arbres, ils se sont vite inquiétés. “Oh non, ils vont couper les arbres !”, s’exclame une dame.

Effectués dans le cadre du Budget Participatif, les travaux d’aménagement de la place Bir Hakeim ont démarré ce matin par l’abattage d’un platane devant la Maison de Quartier, le jour où les fleurs de prunus commencent à rosir la rue Bannetel. Cinq autres suivront bientôt. Ils pourraient servir à fabriquer notamment des bancs dont certains devraient être installés dans le “nouveau” jardin.

Un espace pour les jeunes

Il y a une semaine, le nouveau projet a fait l’objet d’une distribution de flyers dans le quartier expliquant sommairement la démarche. Il devrait continuer à évoluer, notamment sur la surface prévue pour les boulistes. “Jusqu’à présent, trois parties pouvaient se jouer simultanément sur 2 espaces distincts”, explique un riverain. “Dans le projet, ils seront regroupés sur un seul espace, plus central et, semble-t-il, au total plus grand que ceux d’aujourd’hui. Les joueurs de boules ne seront donc plus séparés en 2 groupes.”
L’espace derrière la Maison de Quartier sera réservé aux enfants et, devant, un parvis remplacera les hauts grillages censés stopper les ballons de foot (voir notre esquisse). “Ce terrain de football avait été créé après beaucoup moins de concertation (voire pas du tout) qu’aujourd’hui et son utilisation n’était pas sans créer des soucis à la Maison de Quartier”, explique une personne connaissant la Maison de quartier depuis sa création.
Sur les lieux, un des agents de l’entreprise Serpe (la bien nommée ! ) invitait ce matin les passants à s’informer à l’intérieur de la Maison de Quartier où des panneaux expliquent le projet selon lequel il s’agit, notamment, de dégager une perspective sur la Maison de Quartier depuis la rue Henri Bannetel et pour ce faire, supprimer une douzaine de platanes. Ceux-ci ont 35/40 ans, environ, car les cernes de croissance ne sont pas bien visibles. Marc Kermabon 

*Article autrement Rennes